• Bienvenue sur le forum du Raffut-Alpin : inscrivez-vous pour pouvoir intéragir avec les autres supporters, créer vos discussions, poser vos questions et ne plus voir les publicités présentes sur le site.

Debrief 23/24 FCG / AURILLAC : le débrief

El_Presidente

Modérateur
Team Raffut
Inscrit
25 Mars 2021
Messages
2 478
Score de réaction
2 237
Localité
Grenoble
Festival grenoblois



Un mois quasiment jour pour jour avant le festival de Cannes, le FC Grenoble Rugby a proposé le sien aux 9500 spectateurs présents au Stade des Alpes ce vendredi soir.

Pourtant le scenario étant loin d’être écrit. Grenoble sur une très belle dynamique avec une série en cours de 4 victoires consécutives, devait valider son dernier succès à l’extérieur sur la pelouse de Nevers. Si la saison 3 de la série « Validé » de Canal + venait d’être annoncée dans la semaine, la victoire du FCG était elle aussi annoncée par les supporters mais encore fallait-il la réaliser sur le terrain.

Aurillac était le partenaire du jour de ce FCG en forme qui avait répété son texte toute la semaine à l’entrainement. Le décor était planté, les cameras allumées, les spectateurs installés, la séance pouvait commencer.

Une séance qui allait proposer un scenario à sens unique durant la totalité de la partie. Aurillac était un ton en dessous et n’a pas su donner la réplique à un FCG survolté qui a pris la mesure de son adversaire assez facilement.

Après 20 minutes de jeu, le FCG était devant au score assez largement. 3 essais étaient déjà marqués par les grenoblois. La star montante du FCG, Wilfried Hulleu, avait signé un doublé et Muarua, en sortie de maul, avait inscrit un essai en puissance. Le réalisateur du soir, Sam Davies, avait un peu plus de mal à suivre le script puisque le gallois peinait à transformer les essais marqués. On se retrouvait donc avec un score de 17 à 3 pour les isérois après 20 minutes.

Tout allait bien pour Grenoble qui dominait son adversaire tant en conquête que dans le jeu de ¾. Un hic, et pas des moindres, allait survenir à la 26ème minute : Hulleu stoppait net sa course et se tenait immédiatement l’arrière de la cheville en grimaçant. Touché assez sévèrement, le jeune ailier devait laisser sa place à Romain Fusier. Cheville, tendon ? la blessure semblait sérieuse pour le jeune grenoblois. Cette sortie et ce rebondissement dans l’histoire de la rencontre n’allait pas perturbés les acteurs isérois du soir. Romain Fusier sur son 1er ballon allait marquer le 4ème essai du FCG suite à une belle remise intérieure signée Davies. Toujours pas en réussite le gallois ne transformait pas. 22 à 3 et 4 essais, le FCG menait assez facilement. Pris par la patrouille et à raison, pour un placage haut Muarua laissait les siens à 14 pour 10 minutes. Grenoble finissait cette 1ère mi-temps en infériorité et permettait sur le coup à Aurillac de relever la tête. Des Cantalous, qui voulaient eux aussi apparaitre au générique autrement que dans un second rôle. SHVANGIRADZE en profitait pour marquer un essai et pour ramener son équipe à 22 à 10. Marc Palmier, que l’on annonce du côté de l’Isère l’an prochain, ajoutant les 2 points de la transformation. Le FCG continuait malgré tout à produite du jeu et à multiplier les off-load. Sur l’un deux, Cambon commettait un en-avant volontaire et prenait un carton jaune. A 14 contre 14, le FCG repartait de plus belle et Ezcurra en tapant un petit ballon au raz dans l’en-but, permettait à Trouilloud de marquer le 5ème essai grenoblois. Le centre grenoblois étant le plus prompt à capter le ballon juste avant la ligne de ballon mort. Davies transformait cette fois et le FCG regagnait le vestiaire avec une belle avance puisque les hommes du duo Nadau/Pezery menaient 29 à 10.

Le bonus en poche et avec un jeu flamboyant, le FCG tenait parfaitement le rôle qu’il a endossé depuis quelques matchs : celui d’une équipe en confiance et certaine de ses forces.
1712986806158.png

Grenoble s’envole

Au retour de la pause, c’est l’autre ailier grenoblois, Karim Qadiri qui devait céder sa place, lui aussi touché à la cheville semblait-il. Max Clément entrait à sa place et prenait le rôle de chef d’orchestre en numéro 10, Davies passant à l’arrière et Farnoux à l’aile. Il était dit que rien ne pourrait perturber les grenoblois. Muarua, après un bon travail du pack grenoblois, inscrivait un doublé en sortie de maul comme il l’avait en 1ère mi-temps. On jouait depuis tout juste 5 minutes en seconde période et le FCG menait 36 à 10 face à des aurillacois résignés. Les 35 dernières minutes du match allaient être longues pour les visiteurs. « jour, nuit, jour, nuit » disait Jacquouille la Fripouille, c’était la nuit pour Aurillac littéralement éteint par les grenoblois. Toute la seconde mi-temps allait être un cavalier seul des isérois. Lilian Rossi, entré à la place de Massa, marquait un essai quasiment sans opposition (53ème), Trouilloud signait un doublé 10 minutes plus tard, alors qu’Aurillac était de nouveau à 14. Le score enflait et les attaques grenobloises déferlaient. 48 à 10 à 20 minutes du terme, la messe était dite depuis longtemps et Grenoble au nom des Roses qui orne son blason voulait enfoncer le clou. Ils le voulaient mais des fautes de mains venaient gâcher les belles actions grenobloises. Par 3 fois au moment de marquer les grenoblois vont commettre des en-avant alors que la différence était faite. Déplacé à l’aile Steeve Blanc-Mappaz donnait le tournis à son vis-à-vis puis, ce même Blanc-Mappaz était servi à pleine vitesse à l’intérieur de la défense d’Aurillac mais commettait un en-avant au moment d’aplatir. Grenoble finissait fort et préparait le final, la dernière scène, celle dont on se souvient et qui reste mythique : à 2 minutes de la fin du match, Julien Farnoux va taper une merveille de coup de pied par-dessus pou lui-même, récupérant la gonfle dans les 40 mètres, il va servir ses avants intérieur. Une succession de passes dans le tempo, sur un pas, en off-load allaient s’enchainer jusqu’à ce que Thomas Lainault plein champs ne s’en aille pointer le 9ème essai des rouges et bleus. Du travail bien fait et une standing ovation du public pour ce film qui allait sans doute rester comme le match le plus abouti de la saison à domicile.

55 à 10 et un déroulé de match qui démontrait que le FCG avait bien retenu la leçon des matchs précédents à domicile en respectant son adversaire et en mettant les ingrédients nécessaires pour ne pas se faire peur. Aucune peur sur la ville de Grenoble hier soir et le FCG garde un œil sur le haut du classement puisqu’avec les résultats de cette 25ème journée, Grenoble pointe désormais à la 5ème place du championnat. Un retour sur le devant de la scène pour les rouges et bleus. Il faudra continuer la série pour lorgner sur la 4ème place synonyme de barrage à domicile. Car oui, le FCG (re)-joue les 1ère rôles du championnat et si il n’est plus un espoir, il garde celui de partager le haut de l’affiche de la ProD2.

- Les + :

L’ensemble du match. L’ensemble de l’équipe et du staff. Hier soir ce n’était pas les Bidasses en Folies mais plutôt des Morfalous !



Les - :

- les blessures de Hulleu et Qadiri. Véritables points noirs de la soirée, on espère que ces blessures ne seront pas trop graves. Ne leur portons pas la Scoumoune, nous avons besoin de nos As des As
 
Dernière édition:
Belle victoire qui permet de continuer à y croire mais attention le plus dur est devant nous ! (Biarritz, Beziers, Colomiers et Provence). Match à sens unique, attention à l'excès de confiance qui se transforme vite en hourra rugby...

Belle ambiance hier soir effectivement : surpris de voir autant de monde au stade alors qu'il n'y a pas eu de com de faite sur ce match : 9700 spectateurs, sans doute une des plus grosses affluences de la saison, c'est beau et ça change le stade 👍

Dommage de perdre deux ailiers sur ce match, espérons que ça ne soit pas trop grave.

PS: Davit Kubriashvili était au stade hier soir, simple visite ou future recrue ?
 
Belle victoire qui permet de continuer à y croire mais attention le plus dur est devant nous ! (Biarritz, Beziers, Colomiers et Provence). Match à sens unique, attention à l'excès de confiance qui se transforme vite en hourra rugby...

Belle ambiance hier soir effectivement : surpris de voir autant de monde au stade alors qu'il n'y a pas eu de com de faite sur ce match : 9700 spectateurs, sans doute une des plus grosses affluences de la saison, c'est beau et ça change le stade 👍

Dommage de perdre deux ailiers sur ce match, espérons que ça ne soit pas trop grave.

PS: Davit Kubriashvili était au stade hier soir, simple visite ou future recrue ?
J'ai vu davit effectivement et j'espère que ce n'est pas une future recrue...
 
  • J'aime
Les réactions: Gavo
Oui, j’espère que c’est pas trop grave pour nos meilleurs ailiers , on rentre vers les phases finales on y est pas encore mais ça sent bon …
Et j aimerais plus voir le petit Hugo trouilloud qui m’a impressionné à Nevers c’est un relanceur et il a pas peur sur les balles hautes
que le « matuvumanu »je rigole .‘ou pas 😀qui lui avec son gabarit quand il a envie c’est impressionnant mais j’espère que l’enjeu va lui botter le cul et va nous montrer enfin sa classe

C’est un joli site ici limite familiale qui me va très bien
Sur se bonne soirée et allez fcg
 
On est entre amoureux du rugby et du FCG. On est tranquille et passionné tout simplement.
Merci d'être présent et pour ton message !
 
  • J'aime
Les réactions: Gavo
C’est un joli site ici limite familiale qui me va très bien
Merci 😊 on est pas beaucoup donc on se connait tous et puis effectivement les echanges sont courtois.

Concernant les phases finales, ça sent bon mais ça pousse derrière... Une defaite la semaine prochaine et on peut vite sortir des 6.

C'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens comme on dit 🎶🎶❤️💙
 

Derniers messages

Retour
Haut